solstice


solstice

solstice [ sɔlstis ] n. m.
• v. 1280; lat. solstitium, de sol « Soleil » et stare « s'arrêter »
Astron. Chacune des deux époques où le Soleil atteint son plus grand éloignement angulaire du plan de l'équateur; point de l'écliptique qui y correspond. Cour. Solstice d'hiver (21 ou 22 décembre), d'été (21 ou 22 juin) :jour le plus court et jour le plus long de l'année dans l'hémisphère Nord ( saison) .

solstice nom masculin (latin solstitium, de sol, soleil, et status, de stare, s'arrêter) Époque de l'année où le Soleil, dans son mouvement apparent sur l'écliptique, atteint sa plus forte déclinaison boréale ou australe et qui correspond à une durée du jour maximale ou minimale. Point correspondant de la trajectoire apparente du Soleil sur l'écliptique. (Le passage du Soleil en ces points, le 21 ou le 22 juin et le 21 ou le 22 décembre, marque respectivement le début de l'été et celui de l'hiver dans l'hémisphère Nord. La situation est inverse dans l'hémisphère Sud.)

solstice
n. m. époque de l'année où la hauteur du Soleil au-dessus du plan équatorial (déclinaison), dans son mouvement apparent sur l'écliptique, est maximale (solstice d'été, vers le 21 juin dans l'hémisphère Nord) ou minimale (solstice d'hiver, vers le 21 décembre dans l'hémisphère Nord).

⇒SOLSTICE, subst. masc.
A. — 1. Chacune des deux périodes de l'année où, le soleil se trouvant, au cours de sa trajectoire apparente sur la sphère céleste, à sa plus grande distance angulaire, au Nord ou au Sud, par rapport au plan de l'équateur, l'inégalité des jours et des nuits est la plus grande sur toute la terre. Les équinoxes et les solstices; observer les solstices; célébrer les solstices. La fête du Feu Sacré, qu'on célèbre en ce samedi de Pâques, n'est pas une fête latine, mais une fête orthodoxe (...). Est-ce une réminiscence lointaine des fêtes païennes du solstice qui célébraient la fuite de l'hiver et le retour du soleil printanier? (THARAUD, An prochain, 1924, p. 7):
1. ... il promena l'orange à l'entour d'une bougie, en faisant observer que tous les points de la surface n'étaient pas éclairés simultanément, ce qui produit la différence des climats, et pour celle des saisons, il pencha l'orange, car la terre ne se tient pas droite, ce qui amène les équinoxes et les solstices.
FLAUB., Bouvard, t. 2, 1880, p. 161.
a) Solstice d'été, de juin. Période de l'année où les jours sont les plus longs, phénomène traditionnellement célébré par des réjouissances en rapport avec le soleil, le feu, la lumière; p. méton., jour le plus long de l'année, marquant le début de l'été (dans l'hémisphère Nord). Je suis engagé depuis près d'un an dans un long poëme composé, sur le mode du bréviaire, de dialogues et de cantiques et consacré à la nuit du Solstice d'été (trois voix de femmes) (CLAUDEL, Corresp. [avec Gide], 1912, p. 199). V. juin A ex. de Mauriac et infra A 1 b ex. de Maurain.
Empl. abs. Le soleil du solstice. Une prairie d'asphodèles sous la nuit fécondante de juin. Nous nous sommes couchés en rond comme un bétail pacifique, l'esprit divinement vide rendu à la méditation de la terre, du solstice proche, des saisons (GRACQ, Beau tén., 1945, p. 46). V. été A 1 ex. 1.
P. méton. Date de l'été, jour le plus long de l'année. Le soir, la ville est suspendue dans l'attente du canon de sept heures; et nous croyons remarquer que tous les jours il avance de quelques minutes, bien que nous soyons à huit jours à peine du solstice (FROMENTIN, Été Sahara, 1857, p. 202). C'était l'été. Depuis le solstice, de grands cygnes naviguaient très haut entre les astres (GIRAUDOUX, Amphitr. 38, 1929, II, 6, p. 138).
b) Solstice d'hiver, de décembre. Période de l'année où les jours sont les plus courts, donnant lieu à des fêtes traditionnelles coïncidant avec des fêtes païennes ou religieuses en rapport avec la lumière; p. méton., jour le plus court de l'année, marquant le début de l'hiver (dans l'hémisphère Nord). À mesure qu'on s'élève en latitude se fait sentir de plus en plus l'inégalité des jours et des nuits, en même temps que l'obliquité moyenne du rayonnement se modifie; les deux maxima tendent à se rapprocher en s'accentuant; (...) il n'y a plus qu'un maximum, au voisinage du solstice de juin, un minimum au solstice de décembre (MAURAIN, Météor., 1950, p. 31):
2. ... mais les jours s'allongent au moment où Jésus naît; le Soleil de Justice dissipe les ombres; c'est le solstice d'hiver et il semble que la terre, délivrée de persistantes ténèbres, se réjouisse.
HUYSMANS, Oblat, t. 1, 1903, p. 244.
Empl. abs. Les pluies du solstice. Il était logique de compter les jours de l'année à partir de celui-là [le solstice d'hiver]; mais en considération de la lune, toujours puissante sur les esprits, on décida d'attendre la nouvelle lune, qui suivait le solstice de quelques jours, et cet usage s'est conservé (ALAIN, Propos, 1921, p. 247).
Littér. Période, saison correspondant à ces dates, envisagée du point de vue des phénomènes climatiques ou symboliques influant sur les êtres et les choses. L'âme exposée aux torches du solstice, Je te soutiens, admirable justice De la lumière aux armes sans pitié! (VALÉRY, Charmes, 1922, p. 148).
2. Au fig. [À partir de l'image du soleil qui semble avoir achevé sa course ascensionnelle et rester stationnaire à son apogée avant de redescendre en apparence vers l'équateur] Degré le plus haut. Synon. apogée, zénith, comble, pinacle, sommet, summum. Il suffit, pour qu'un ancien monde s'évanouisse, que la civilisation, montant majestueusement vers son solstice, rayonne sur les vieilles institutions, sur les vieux préjugés, sur les vieilles lois, sur les vieilles mœurs (HUGO, Nap. le Pt, 1852, p. 227):
3. Mais certains défauts, certaines qualités sont moins attachés à tel individu, à tel autre, qu'à tel ou tel moment de l'existence considéré au point de vue social. Ils sont presque extérieurs aux individus, lesquels passent dans leur lumière comme sous des solstices variés, préexistants, généraux, inévitables.
PROUST, Temps retr., 1922, p. 970.
B. — ASTRON. Chacun des deux points situés aux extrémités du diamètre mené perpendiculairement à la ligne des équinoxes; chacun des deux points de l'écliptique où le soleil atteint sa déclinaison angulaire maximale; époque où le soleil passe par chacun de ces points, marquant le début de l'été et de l'hiver et le jour le plus long ou le plus court de l'année (d'apr. VILLEN. 1974). Point(s) des solstices; observer les solstices. Pour n'avoir point de nuit le jour du solstice, il faut être placé sous le cercle polaire, c'est-à-dire, à 66 degrés 32 minutes (Voy. La Pérouse, t. 1, 1797, p. 87). Aux solstices, les marées peuvent également être assez fortes (QUINETTE DE ROCHEMONT, Trav. mar., t. 1, 1900, p. 10). V. colure ex.
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1284 (JEAN DE MEUN, Art de chevalerie, éd. L. Löfstedt, III, 36). Empr. au lat. solstitium « id. » (de sol « soleil » et sistere « s'arrêter, retenir » parce que le Soleil semble rester stationnaire pendant quelques jours à ces périodes de l'année, avant de se rapprocher à nouveau de l'équateur); cf. 1119 solsticium PHILIPPE DE THAON, Comput, éd. E. Mall, 3262. Fréq. abs. littér.:110.

solstice [sɔlstis] n. m.
ÉTYM. V. 1265; solsticium, v. 1119; lat. solstitium, de sol « soleil », et stare « s'arrêter », parce que le Soleil semble être stationnaire pendant quelques jours.
1 Cour. || Solstice d'hiver (21 ou 22 déc.), solstice d'été (21 ou 22 juin) : jours, respectivement le plus court et le plus long de l'année ( Saison).
1 Ce qui se déploie en lui (Jaurès), c'est une vision du mouvement de l'année. Le rythme processionnel des quatre saisons. La vie de l'humanité suspendue elle-même aux clous d'or des solstices. Le temps des moissons. Le temps des fruits.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. IV, XXIII, p. 254.
2 (1756). Astron. Chacune des deux époques où le Soleil atteint son plus grand éloignement angulaire du plan de l'équateur; point de l'écliptique qui y correspond (→ Gnomon, cit. 1; inégal, cit. 1). || Les solstices sont sur le diamètre de l'écliptique perpendiculaire à la ligne des équinoxes. || Colure des solstices.Figuré, littéraire :
2 Mais certains défauts, certaines qualités sont moins attachés à tel individu, à tel autre, qu'à tel ou tel moment de l'existence considéré au point de vue social. Ils sont presque extérieurs aux individus, lesquels passent dans leur lumière comme sous des solstices variés, préexistants, généraux, inévitables.
Proust, le Temps retrouvé, Pl., t. III, p. 970.
DÉR. Solsticial.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Solstice — Sol stice, n.[L. solstitium; sol the sun + sistere to cause to stand, akin to stare to stand: cf. F. solstice. See {Solar}, a., {Stand}, v. i.] 1. A stopping or standing still of the sun. [Obs.] Sir T. Browne. [1913 Webster] 2. (Astron.) (a) The… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Solstice — (Нуса,Австралия) Категория отеля …   Каталог отелей

  • solstice — Solstice. s. m. Le temps auquel le soleil est dans l un des deux Tropiques. Solstice d hiver. solstice d esté. entre les deux solstices …   Dictionnaire de l'Académie française

  • solstice — [säl′stis, sōl′stis] n. [ME < MFr < L solstitium < sol, the sun (see SOL1) + sistere, caus. of stare, to STAND] 1. the moment or date when the sun in its apparent annual movement along the ecliptic reaches its maximum distance north or… …   English World dictionary

  • Solstice — Allgemeine Informationen Genre(s) Death Metal Gründung 1990 Auflösung 1993, 1995 Neugründung 1995, 2008 …   Deutsch Wikipedia

  • solstice — mid 13c., from O.Fr. solstice, from L. solstitium point at which the sun seems to stand still, from sol sun (see SOL (Cf. sol)) + pp. stem of sistere to come to a stop, make stand still (see ASSIST (Cf. assist)) …   Etymology dictionary

  • solstice — Solstice, c est le plus grand et le plus court jour de l année, Solstitium. quasi Solis statio …   Thresor de la langue françoyse

  • solstice — ► NOUN ▪ each of the two times in the year, respectively at midsummer and midwinter, when the sun reaches its highest or lowest point in the sky at noon, marked by the longest and shortest days. DERIVATIVES solstitial adjective. ORIGIN Latin… …   English terms dictionary

  • Solstice — For other uses, see Solstice (disambiguation). UTC date and time of solstices and equinoxes[1] year Equinox Mar Solstice June Equinox Sept Solstice Dec day time day time day time day time 2004 20 …   Wikipedia

  • Solstice — Pour les articles homonymes, voir Solstice (homonymie). Illumination de la Terre par le Soleil lors du solstice de juin …   Wikipédia en Français